L’application Paylib ferme. Par quoi la remplacer ?

L’application Paylib ferme. Par quoi la remplacer ?

Paylib, la solution de paiement mobile universelle lancée en 2013 par quelques banques françaises pour remplacer à la fois PayPal, Google Pay et toutes les autres solutions de paiement mobiles, va fermer au printemps 2024. Pourquoi ? Par quoi sera-t-elle remplacée ? On vous explique.

Mis à jour le 21 mai 2024

Il existe désormais deux applications mobiles. Sumeria, qui regroupe tous les services bancaires historiques de Lydia (compte courant, carte Visa, comptes « enveloppes » – désormais appelés comptes « budget » – , prêts express, investissement, remboursements, cagnottes…) et une autre application, simplement appelée Lydia, pour ceux qui souhaitent utiliser uniquement les remboursements entre amis et les cagnottes en ligne.

Paylib, c’est fini

Stupéfaction ! Malgré les moyens considérables employés jusqu’à il y a encore quelques mois par les plus grandes banques françaises pour en faire un succès, le service Paylib ne s’est finalement jamais imposé face à Lydia (et désormais Sumeria), même sur les paiements entre amis. 

La fintech française a su conserver son avance malgré les nombreuses initiatives lancées ou soutenues par les banques en plus de dix ans comme S-Money, Kwixo, Flash’n Pay, Fivory, LyfPay, Wa!, Pumpkin et donc Paylib. Pour les remboursements entre amis, le « Je te fais un Lydia » est devenu en quelques années seulement une référence pour la majorité des 18-40 ans. Et ni les géants américains, ni les opérateurs téléphoniques, ni les plus grandes banques françaises n’auront réussi à le renverser.

Il faut dire aussi que les paiements en ligne et sans contact mobile via Paylib n’ont jamais vraiment décollé. Au point qu’en juin 2020, le groupe BPCE (Banque Populaire – Caisse d’Épargne) a cessé de proposer le service. Ainsi, fin 2023, seules sept banques proposent l’intégralité des services du wallet français, à savoir Paylib entre amis, Paylib en ligne et Paylib sans contact. Pire, chez les banques en ligne, elles ne sont que deux à le faire : Hello Bank et Monabanq. C’est peu, surtout quand on se veut l’avenir du numérique.

La fin de Paylib a été annoncée pour le printemps 2024. Et un remplacement par Wero est prévu.

Wero, qu’est-ce que c’est ?

Depuis 2018, un consortium privé d’une vingtaine – puis d’une trentaine – de banques européennes travaille à une solution pan-européenne de paiement unifiée pour toute la zone euro : PEPSI. Comme pour Paylib en 2013, les ambitions étaient immenses et le projet devait remplacer tous les moyens de paiement au sein de l’Union Européenne, cartes Visa et Mastercard comprises, pour les paiements en ligne, dans les commerces et entre amis.

Mais en 2022, suite à la défection de plusieurs banques, notamment allemandes et espagnoles, il n’en reste plus que seize. Les ambitions ont été revues à la baisse pour se concentrer sur une solution de paiement numérique sur mobile dont les fonctionnalités seraient déployées sur plusieurs années. Cela vous rappelle Paylib ? Vous avez raison. Wero risque bien au final de n’être qu’un Paylib bis, avec moins de fonctionnalités, mais à une échelle plus européenne. Bref, la montagne risque à nouveau d’accoucher d’une souris.

Et comme souvent avec ces grosses machines, la transition entre les solutions risque de piquer un peu : nouvelle application, nouvel enrôlement, nouvelle expérience, compatibilité avec un nombre limité de banques, disponibilité dans un nombre limité de pays…

Et Sumeria, alors ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe déjà une alternative à Paylib et Wero. Que ce soit pour les paiements entre amis, le paiement mobile sans contact et même les paiements en ligne. Lydia et Sumeria. Lydia existe depuis 10 ans maintenant et compte plus de 7 millions d’utilisateurs. Autant dire que l’application mobile et les services proposés ont eu le temps d’être peaufinés et améliorés en continu pour satisfaire au mieux les besoins de nos utilisateurs.

Pour les remboursements entre amis simplement avec le numéro de téléphone, Lydia a été précurseur sur ce mode de paiement révolutionnaire (bientôt, le transfert d’argent sera directement crédité sur le compte bancaire du destinataire !). Quant au paiement mobile sans contact en magasin, Sumeria le propose depuis des années en s’appuyant sur les mastodontes du secteur, comme Apple Pay et Google Pay, qui ont largement fait leurs preuves dans ce domaine. Concernant les paiements en ligne, Sumeria propose également une méthode pour régler tous ses achats sur Internet, en toute sécurité, sans dévoiler ses coordonnées bancaires : les cartes virtuelles. 

Enfin, Sumeria est une application de paiement universelle, compatible avec toutes les banques européennes. L’inscription se fait en 5 minutes et vous bénéficiez alors d’un compte courant gratuit et rémunéré avec une carte Visa sans conditions qui vous permet de payer et retirer dans le monde entier sans frais. En résumé, tout ce que faisait Paylib (et demain, peut-être, Wero), Sumeria et Lydia le font déjà. En mieux.

Vous pourriez aimer