Comment mettre de l’argent de côté facilement ?

Comment mettre de l’argent de côté facilement ?

Les dépenses du quotidien – mais aussi celles qui tombent au mauvais moment -, un salaire parfois pas assez élevé, un manque de motivation ou de méthode… Se constituer une épargne peut être compliqué. Selon une enquête de l’Insee sur l’année 2023, seuls 38 % des ménages français arriveraient à mettre de l’argent de côté.

La bonne nouvelle, c’est qu’avec un plan d’action bien défini, un peu de motivation et quelques bonnes pratiques, il est tout à fait possible d’y arriver. On vous donne quelques techniques faciles à mettre en place.

Pourquoi mettre de l’argent de côté ?

Selon le ministère de l’Économie et des Finances, il existe trois raisons principales pour lesquelles nous souhaitons tous mettre de l’argent côté.

Mettre de l’argent de côté pour se constituer une épargne de précaution

L’une des principales raisons de mettre de l’argent de côté est de se constituer une épargne de précaution en cas de coup dur. Perte d’emploi, problème de santé, réparation de la voiture ou travaux imprévus dans la maison : avoir une réserve d’urgence permet de gérer ces situations sans avoir à emprunter de l’argent, ou pire, contracter un crédit. Une enquête IPSOS parue en 2023 révèle que c’est le principal motif d’épargne pour 53 % des Français.

Mettre de l’argent de côté pour réaliser un projet

Acheter une voiture, se constituer un apport personnel en vue d’acquérir un bien immobilier ou tout simplement préparer un voyage pour ses prochaines vacances… La deuxième raison qui pousse la plupart des Français à mettre de l’argent de côté est l’envie de financer un projet. Selon une enquête France Active, FAIR et OpinionWay réalisée fin 2023, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle 34 % des Français pourraient épargner davantage en 2024 par rapport à l’année précédente.

Mettre de l’argent de côté pour se constituer un capital ou une rente

Enfin, la troisième principale raison pour laquelle nous décidons généralement tous de mettre de l’argent de côté est la volonté de se constituer un complément de revenus pour les vieux jours. C’est d’autant plus vrai – et important – aujourd’hui, avec l’incertitude croissante autour des régimes de retraite. Toujours selon l’étude IPSOS, 25 % des Français qui possèdent au moins un produit d’épargne sont dans cette optique.

Mais il y a d’autres raisons tout aussi valables de vouloir mettre de l’argent de côté : transmettre un capital à ses enfants ou petits-enfants, se faire plaisir tous les mois, être indépendant financièrement en cas de changement de situation familiale, réduire son stress financier et se sentir plus serein… Il y a donc toujours une bonne raison de mettre un peu d’argent de côté et il n’est jamais trop tard pour se lancer. Découvrons maintenant les moyens d’y parvenir sans trop de difficultés.

Se fixer un objectif clair, motivant et atteignable

Mettre de l’argent de côté demande un peu de méthode et de discipline. Car cela implique souvent de s’imposer quelques contraintes dans la manière de gérer son argent, comme lever le pied sur certaines dépenses « plaisir » ou prendre sur son temps libre pour faire ses comptes et suivre son budget. En clair, des choses pas forcément très réjouissantes.

Voilà pourquoi il est impératif de trouver la bonne raison de se motiver, le projet qui vous fait rêver et qui va vous faire tenir sur le plus ou moins long terme. Comme évoqué précédemment, les raisons de mettre de l’argent de côté ne manquent pas, que ce soit l’achat d’une maison ou un beau voyage. Et se lancer tous azimuts dans un grand projet d’épargne sans raison valable ou but précis est le meilleur moyen de jeter l’éponge au bout de quelques semaines, faute de motivation.

Dans le même ordre d’idée, il est important d’avoir un projet en adéquation avec ses revenus, sous peine là encore d’abandonner en cours de route. Projeter de s’acheter une voiture de luxe lorsque l’on bénéficie de revenus modestes peut constituer un défi impossible à réaliser. On risque non seulement de ressentir beaucoup de frustration, mais également de détériorer sa qualité de vie au quotidien à force de trop gros sacrifices financiers. Épargner est important, mais cela ne doit pas se faire au détriment des dépenses incontournables comme le loyer, les courses ou les factures.

Faire le point sur ses finances et établir un budget

Difficile voire impossible de mettre de l’argent de côté sans savoir exactement ce que l’on gagne chaque mois, mais surtout ce que l’on dépense. La première étape pour se constituer une épargne est donc de comprendre où va son argent en analysant ses habitudes de consommation.

Sur une période de 30 jours, on procède ainsi à une sorte d’audit de son compte bancaire et de tous ses mouvements d’argent afin d’établir un budget. Il faut d’abord comparer son rythme de dépenses à ses revenus mensuels pour savoir si l’on arrive à mettre de côté, si l’on se trouve plus ou moins à l’équilibre ou si l’on dépense plus que l’on ne gagne (et dans quelles proportions).

On peut ensuite classer ses dépenses en deux catégories : les dépenses fixes (loyer, factures, charges…) que l’on peut difficilement réduire, et les dépenses variables (courses, abonnements, loisirs…) sur lesquelles il est plus facile d’agir afin de les diminuer – voire de les supprimer – et ainsi augmenter sa capacité d’épargne mensuelle. Une fois que l’on a une vision claire sur l’argent que l’on peut consacrer à l’épargne chaque mois, il ne reste plus qu’à effectuer le calcul sur l’année.

Pour se faire une idée, une récente étude de l’Insee parue en mai 2024 révèle que le taux d’épargne des ménages français en 2023 (c’est-à-dire la part du revenu brut disponible qui n’est pas utilisée pour la consommation) était d’environ 17 %. Cette moyenne implique néanmoins de fortes disparités entre les ménages les plus aisés et les plus modestes, et l’on peut tout à fait commencer son grand plan d’économies en consacrant un pourcentage moins important de ses revenus à l’épargne. Ou plus, si c’est possible.

Utiliser une méthode de gestion de finances personnelles

Pour mettre de l’argent de côté plus facilement, adopter une des nombreuses méthodes de gestion de finances personnelles peut être une excellente chose. Elles ont fait leurs preuves, elles sont faciles à mettre en place et très faciles à trouver sur Internet. 

Par exemple, la méthode du 50/30/20 consiste à diviser ses revenus mensuels en trois catégories : 50 % pour les besoins essentiels (loyer, alimentation, factures), 30 % pour les dépenses personnelles (loisirs, sorties, achats non essentiels) et 20 % pour l’épargne ou le remboursement des dettes. En suivant cette règle, il est non seulement possible de couvrir les dépenses du quotidien et de garder un peu d’argent pour se faire plaisir, mais aussi d’assurer une part de ses revenus pour de l’épargne. 

Autre méthode très populaire et efficace : la méthode des enveloppes qui consiste à allouer des montants spécifiques à différents postes de dépenses mensuelles, chaque catégorie ayant sa propre enveloppe et son propre budget bien défini. Par exemple, on peut avoir une enveloppe pour l’alimentation avec un budget de 600 €, une enveloppe pour les loisirs avec un budget de 200 €, une autre pour les factures avec un budget de 300 €… C’est selon les moyens de chacun. 

En revanche, et c’est là tout l’intérêt de la chose, une fois l’argent de chaque enveloppe épuisé, il n’est plus possible de dépenser dans cette catégorie jusqu’au mois suivant. Cette méthode impose donc une certaine discipline mais elle permet de surveiller plus facilement son rythme de dépenses et donc la santé de ses finances. 

À l’origine, cette méthode venue des États-Unis se pratiquait avec de l’argent liquide et de vraies enveloppes. Mais avec le temps et les avancées technologiques, la méthode a évolué et peut tout à fait se faire avec des virements, des paiements par carte et plusieurs comptes de paiements qui remplacent les enveloppes en papier. D’ailleurs, c’est nous qui avons lancé cette fonctionnalité (les enveloppes virtuelles) lorsque notre app de services bancaires s’appelait encore Lydia.

Enfin, la méthode du budget base zéro est une autre méthode de gestion financière particulièrement efficace. Elle consiste à attribuer une fonction spécifique, un rôle bien défini, à chaque euro de vos revenus. Ainsi la somme de vos dépenses et de l’argent destiné à l’épargne doit être égale au total des revenus, laissant un solde de zéro. D’où le nom. Cela demande un peu d’organisation chaque début de mois (vous devez planifier et justifier chaque dépense) mais au moins, vous savez où va chaque euro.

Il existe bien d’autres méthodes de gestion mais ces trois-là nous semblent les plus pertinentes, car elles reposent sur un principe simple mais très efficace : celui de compartimenter son argent en différents budgets bien définis. En mettant de l’ordre dans ses finances, en organisant son argent de manière claire, il est forcément plus facile de mettre un peu d’argent de côté.

Surveiller ses comptes scrupuleusement

Avoir un bon plan d’action pour faire des économies ne fonctionnera pas sans un contrôle rigoureux de ses finances tous les jours ou toutes les semaines (idéalement) et a minima une fois par mois. Dans tous les cas, il est primordial de savoir ce qui se passe sur son compte à tout moment. 

En suivant de près les mouvements sur son compte, on identifie les dépenses superflues sur lesquelles on peut agir, on surveille son rythme de dépenses et l’on peut déceler les anomalies comme des achats facturés plusieurs fois, des frais bancaires que l’on n’aurait pas dû payer (et que l’on peut contester pour se faire rembourser si c’est possible) ou d’éventuelles fraudes. 

Enfin, un contrôle régulier de ses finances permet également de constater les progrès réalisés dans le cadre de son projet d’épargne, pour savoir où l’on en est et pour se motiver. Logiquement, lorsque l’on constate que les efforts fournis et les stratégies mises en place portent leurs fruits, cela motive encore plus à continuer sur cette voie.

Et puis de nos jours, c’est tellement simple : on peut consulter en un clin d’œil le solde de ses comptes sur l’application mobile de sa banque, savoir précisément la date, l’heure et le destinataire de tous ses paiements, voir ses dépenses rangées par catégories… En résumé, suivre ses comptes est devenu un jeu d’enfant et il n’y a donc aucune excuse pour ne pas le faire. Même si cela ne doit pas empêcher de prendre le temps tous les mois de sortir le bon vieux fichier Excel pour faire le point : il a fait ses preuves !

Réduire ou optimiser ses dépenses

Établir un budget, utiliser des méthodes de gestion de finances personnelles, surveiller son compte… C’est essentiel et c’est un excellent point de départ. Mais pour arriver à mettre de l’argent de côté, il n’y a pas de secret : il va falloir trouver un moyen de réduire ses dépenses. Pas question ici de tailler dans le vif et de se restreindre, mais plutôt de faire la chasse aux frais inutiles et de diminuer les dépenses qui peuvent l’être. 

En établissant son budget, il est normalement plus facile de débusquer les dépenses sur lesquelles agir. Par exemple, les abonnements à la salle de sport où l’on ne va jamais et les abonnements aux services de streaming rarement utilisés peuvent être résiliés. En passant à une banque en ligne ou une neobanque gratuite (avec la mobilité bancaire, c’est désormais très simple), on économise des frais bancaires qui s’élèvent en moyenne en 2024 à 225 € par an. 

Même chose pour les factures d’énergie (eau, gaz, électricité…) ou les abonnements Internet : en changeant de fournisseur, il est facile de réduire ces dépenses incontournables. Si en plus on adopte les bons gestes (éteindre les lumières, ne pas laisser couler l’eau, ne pas laisser les appareils en veille, lancer lave-linge et lave-vaisselle pendant les heures creuses…), il est possible d’alléger encore plus la facture et de faire un geste pour la planète.

Côté habitudes de consommation, il est vivement conseillé de mettre un terme – où tout du moins lever le pied – sur les achats compulsifs. Il est important de se faire plaisir, bien sûr, mais il est préférable de prendre le temps de la réflexion et d’éviter les achats sur un coup de tête, surtout lorsqu’il s’agit de craquer pour un nouveau smartphone ou une nouvelle paire de chaussures. À moins que ce ne soit la raison pour laquelle on a mis un peu d’argent de côté, évidemment. Dans le même ordre d’idée, réduire les sorties, notamment au restaurant, peut être un bon moyen de réduire les frais. Là encore, il n’est pas question de renoncer à toutes les sorties, mais plutôt de trouver un juste milieu. 

Pour les achats en tout genre (courses, équipement, vêtements…) n’hésitez pas à profiter de tous les bons plans qui existent comme les achats groupés, les coupons de réduction, le cashback (qui permet de récupérer un peu d’argent sur ses achats) ou encore la seconde main, via des sites et applications bien connus. Et puisqu’on en parle, n’hésitez pas à vendre vos objets et vêtements non utilisés : cela peut ponctuellement représenter une jolie somme à mettre de côté, et c’est également bon pour la planète.

Développer ses connaissances en matière de finances

Difficile d’améliorer sa santé financière quand on s’y connaît finalement peu sur le sujet. Voilà pourquoi approfondir ses connaissances en matière d’argent est un bon moyen de se faciliter la tâche lorsque l’on veut se constituer une épargne. En comprenant les principes de base des produits bancaires, de la gestion des finances personnelles, de la budgétisation et de l’épargne et de l’investissement, il est plus facile d’optimiser ses finances et donc de faire des économies. 

L’idée n’est pas de devenir un trader de Wall Street ou le fils spirituel de Warren Buffett mais simplement d’avoir un niveau de connaissance suffisant pour éviter les pièges et saisir les opportunités de faire fructifier son argent. Par exemple, maîtriser des concepts comme les intérêts composés, la diversification des investissements ou encore les astuces d’optimisation fiscale au moment de remplir sa feuille d’imposition. Mais c’est aussi, plus globalement, mieux comprendre l’actualité économique, connaître des méthodes de gestion d’argent, les spécificités des nombreux produits bancaires ou encore saisir l’incidence des taux directeurs sur les crédits proposés par les banques.

D’autant qu’il est désormais assez simple de se renseigner sur le sujet avec de nombreux blogs et sites dédiés, des influenceurs spécialisés sur les réseaux sociaux ou des cours en ligne gratuits. En étant mieux informé, on est ainsi mieux équipé pour planifier ses dépenses, optimiser ses revenus et prendre des décisions financières plus éclairées. 

Automatiser l’épargne

Tous les experts en gestion financière s’accordent sur un point : il faut, à chaque début de mois, donner la priorité à l’épargne. À ce conseil judicieux, nous ajoutons que ce qui est fait n’est plus à faire. Aussi, automatiser ses mouvements d’argent vers un compte dédié à l’épargne à chaque réception de salaire est une excellente décision. On s’assure ainsi que l’épargne est traitée comme une priorité. Avec Sumeria, par exemple, on peut configurer des virements automatiques entre plusieurs comptes en quelques instants à valider en un clic chaque mois (on peut aussi paramétrer la fréquence de son choix).

Mieux : certains acteurs du secteur bancaire (comme Sumeria là encore) proposent via leur app des fonctionnalités permettant d’arrondir chaque transaction à l’euro supérieur et de transférer automatiquement la différence sur un compte dédié. En combinant ces deux stratégies, on peut ainsi « maximiser » ses efforts d’épargne sans avoir à y penser constamment, tout en rendant le processus presque imperceptible dans sa vie quotidienne. Pratique, efficace, indolore.

Se faciliter la tâche grâce aux nouvelles technologies

Les nouvelles technologies ont révolutionné la banque avec les néobanques, les banques en ligne et leurs applications mobiles, leurs fonctionnalités innovantes et leur interface numérique. Les comptes courants s’ouvrent désormais en ligne en quelques minutes sans avoir besoin de se déplacer, les demandes de crédit se font à distance sans paperasse à signer, on peut consulter son compte, bloquer sa carte de paiement ou éditer un RIB directement depuis son téléphone… On ne pourrait plus se passer de toutes ces avancées. 

Alors, autant en profiter au maximum pour mettre de l’argent de côté plus facilement. Car ces outils offrent une multitude de fonctionnalités qui simplifient le suivi des dépenses, la mise en place d’un budget ou encore l’automatisation de l’épargne. Par exemple, avec Sumeria, une notification est envoyée à chaque mouvement d’argent sur le compte et le solde est mis à jour en temps réel. Pratique pour surveiller ses comptes et savoir exactement ce qu’il se passe dessus. Il est également possible de renommer ses dépenses et d’y ajouter la photo du reçu. 

L’application Sumeria vient de plus avec un compte courant rémunéré gratuit, une carte Visa sans frais sur les paiements et retraits à l’étranger, des comptes budgets pour compartimenter son argent en différents postes de dépenses bien définis, des virements automatiques… 

Mais pour aller encore plus loin, Sumeria propose également Sumeria+, un programme d’aide à l’épargne unique en son genre. En plus de toutes les fonctionnalités énoncées plus haut, les clients Sumeria+ bénéficient d’une interface qui les guide et les accompagnent, avec l’arrondi à l’euro supérieur, un récapitulatif de l’argent économisé, des graphiques de suivi des dépenses ou encore la catégorisation des dépenses. 

En résumé, tous les services bancaires pour reprendre le contrôle sur son argent, mieux gérer ses finances et donc faire des économies plus facilement.

Vous pourriez aimer