C’est quoi un compte courant rémunéré ?

C’est quoi un compte courant rémunéré ?

Un compte sur lequel on déposerait de l’argent et qui rapporterait des intérêts ? On pense tout de suite au Livret A ou à toute autre solution d’épargne rémunérée, qu’elle soit défiscalisée (LDDS, LEP…) ou imposable comme les livrets bancaires.

Mais lorsqu’il est question d’un compte courant qui permettrait à la fois de régler toutes ses dépenses du quotidien ET de toucher des intérêts, cela s’appelle un compte courant rémunéré et c’est tout de suite plus original. Mais qu’est-ce qu’un compte courant rémunéré, exactement ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et quelle banque propose un compte courant rémunéré ? Éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un compte courant rémunéré ?

Le compte courant, tout le monde connaît. C’est un compte sur lequel on dépose de l’argent (son salaire, par exemple) que l’on peut ensuite utiliser via les moyens de paiement mis à disposition par son établissement bancaire ou retirer au distributeur. Le compte courant rémunéré, c’est la même chose sauf que les dépôts présents sur le compte sont en plus rémunérés à un taux d’intérêt fixé par la banque. Simple.

Pourtant, l’apparition du compte courant rémunéré en France a été quelque peu chaotique. Longtemps interdit par la réglementation bancaire, il aura fallu attendre qu’une filiale française de la Caixa Bank saisisse la cour de justice de l’Union Européenne pour que ce type de compte courant soit autorisé en 2005 dans l’Hexagone. Une nouvelle attendue par toutes les banques françaises à l’époque, qui aura pourtant abouti à un lancement pour le moins mitigé.

On attendait un raz-de-marée : les acteurs bancaires sont finalement restés sur la réserve, observant les faits et gestes de la concurrence avant d’éventuellement lancer leur offre. Et seules quelques banques ont proposé ce produit d’un genre nouveau, la plupart préférant s’en tenir au consensus de l’époque : pas de compte rémunéré mais la gratuité d’utilisation pour les chèques. Résultat : en 2012, seuls 24 % des établissements bancaires proposaient un versement d’intérêts sur les fonds des comptes courants. En 2017, ils n’étaient plus que 3 %.

Quels sont les avantages du compte courant rémunéré ?

Pourtant, sur le papier, le compte courant rémunéré présente (ou plutôt présentait) des avantages indéniables :

  • La rémunération : assez logiquement, le premier avantage d’un compte courant rémunéré est qu’il permet de déposer de l’argent et de régler ses achats, mais également de bénéficier d’un taux rémunérateur sur les sommes présentes sur le compte. En clair, avoir de l’argent sur son compte courant rapporte de l’argent.

  • L’argent est disponible : l’argent sur un compte courant rémunéré reste totalement disponible, comme sur un compte courant classique. Contrairement à d’autres solutions d’épargne qui peuvent nécessiter des délais ou imposer des restrictions de retrait, le compte courant rémunéré permet d’utiliser son argent sur le champ.

  • La simplicité : avec un compte courant rémunéré, pas besoin de jongler entre plusieurs comptes et livrets. On peut bénéficier à la fois de la flexibilité d’un compte courant et de la rémunération d’un compte épargne avec un seul et même compte. Pratique.

  • Un capital garanti : à part si votre banque fait faillite (ce qui est extrêmement rare et, de plus, votre argent est protégé par la garantie des dépôts du FGDR à hauteur de 100 000 €), vous ne risquez pas de perdre le capital déposé sur votre compte courant. À part si vous le dépensez, évidemment.

Des arguments qui n’ont pourtant pas suscité l’engouement du grand public à l’époque.

Quels sont les inconvénients du compte courant rémunéré ?

Car malgré des avantages certains, le compte courant rémunéré comportait aussi quelques inconvénients loin d’être négligeables : 

  • Des taux faibles : les taux d’intérêt proposés étaient inférieurs à ceux des comptes épargne réglementés : en moyenne entre 0,5 et 1 %, rarement au-delà. Pour rappel, le taux du Livret A était de 2 % en 2005, 4 % en 2008 et ce n’est qu’à partir de 2015 qu’il est passé sous la barre de 1 %. De plus, ces taux de rémunération étaient totalement à la discrétion de la banque qui pouvait les modifier, à sa convenance, selon les conditions du marché.

  • Des intérêts imposables : contrairement aux livrets réglementés et défiscalisés comme le Livret A, les intérêts des comptes courants rémunérés sont soumis au Prélèvement Forfaitaire Universel (PFU) de 30 %, aussi connu sous le nom de flat tax. C’est-à-dire le même impôt que pour les gains réalisés en bourse via un compte-titre, par exemple.

  • Des conditions d’éligibilité : l’immense majorité des comptes courants rémunérés sont soumis à des conditions pour en bénéficier. Cela peut être un solde minimum ou l’obligation d’effectuer un certain nombre d’opérations par mois. Le plus souvent, c’est une cotisation mensuelle ou annuelle dont il faut s’acquitter.

  • Des plafonds de rémunération : la rémunération du compte courant est souvent limitée à un certain montant. Au-delà d’un certain plafond, le solde n’est plus rémunéré ou l’est à un taux inférieur. Parfois, c’est l’inverse : les fonds ne bénéficient d’un taux rémunérateur que s’ils atteignent un certain montant (2 000 € par exemple).

Des défauts qui expliquent en grande partie la situation de ce produit bancaire sur le marché à l’heure actuelle.

Quelle banque propose un compte courant rémunéré ?

En 2023, aucune banque française ne propose encore de compte courant rémunéré. On peut éventuellement trouver des clients qui ont ouvert un compte courant rémunéré à l’époque – et qui ont choisi de ne pas migrer vers une autre offre quand les banques ont cessé de le proposer – mais globalement le produit n’a pas su séduire. 

En cause : des rémunérations beaucoup trop faibles pour en faire un vrai produit d’épargne, soumises à l’impôt et qui, au final, n’arrivaient souvent pas à compenser le coût des frais bancaires voire le tarif pour accéder à ce service. 

Avec des gains de seulement quelques euros par mois, ce service ne fait pas le poids face aux habituelles offres de bienvenue et autres promotions comme une carte bancaire haut de gamme gratuite, les frais de tenue de compte offerts ou encore une prime pouvant aller de 60 à 180 €. Des offres proposées par de nombreuses banques traditionnelles et banques en ligne et qui sont presque devenues la norme aujourd’hui.

Enfin, le compte courant rémunéré n’a jamais vraiment été proposé comme un produit bancaire à part entière à l’époque. Trop cher pour être vendu comme un compte courant incontournable, pas assez rémunérateur pour être considéré comme un produit d’épargne, il restera un service premium inclus dans des packs au tarif conséquent. 

Est-ce que Lydia propose un compte courant rémunéré ?

Non, Lydia ne propose pas de compte courant rémunéré. Nous restons fidèles à nos principes selon lesquels il existe des produits beaucoup plus appropriés qu’un compte courant pour faire fructifier son argent. 

Néanmoins, le principe de récompenser nos clients – ceux qui ont un compte courant Lydia, qui l’alimentent et qui l’utilisent quotidiennement – avec une compensation financière proportionnelle à la somme qu’ils détiennent sur leur solde Lydia nous a séduits. C’est pour cela que nous avons imaginé la prime Lydia.

Le principe est simple : les clients qui dépensent régulièrement avec leur carte Lydia se voient reverser jusqu’à 2 % annuels bruts du montant présent sur leurs comptes. Les gains sont calculés par jour, additionnés chaque mois pour le versement de la prime et les clients reçoivent ensuite cette somme sur leur solde Lydia. Tous les clients Lydia peuvent en profiter, il n’y a rien à souscrire, c’est gratuit… En clair, ce n’est que du bonus.

Et cela fonctionne avec les fonds déposés sur les comptes de paiement Lydia (compte courant, compte duo et même les cagnottes) et sur tous les moyens de paiement Lydia (carte physique, carte virtuelle et paiement mobile sans contact). Plus vous avez d’argent sur votre compte Lydia, plus vous utilisez Lydia pour vos achats du quotidien et plus les gains peuvent être importants, jusqu’à plusieurs dizaines d’euros par mois pour les plus gros dépôts.

Bien sûr, il ne faut pas voir la prime Lydia comme un produit d’investissement : elle n’en est pas un. Mais en complément du programme de cashback et du ticket à gratter, la prime Lydia permet à notre compte courant de figurer parmi les plus avantageux du marché. Il est de plus gratuit et fourni avec une carte Visa sans conditions de revenus ou d’utilisation.

Vous pourriez aimer

Aidez-nous à créer le type de banque que vous avez envie d'utiliser
Se connecter