« Dès le premier mois, je n’étais plus à découvert »

« Dès le premier mois, je n’étais plus à découvert »

Pedro a depuis longtemps l’application Lydia (qui est devenue Sumeria) sur son téléphone mais c’est depuis seulement quelques mois qu’il l’utilise tous les jours. Pour l’aider à mieux gérer son argent au quotidien. Il nous raconte.

Une app bancaire pour ne plus être à découvert

D’habitude, nos clients commencent à utiliser Lydia pour rembourser un ami ou pour créer une cagnotte à l’occasion d’un pot de départ. C’est généralement comme cela que Lydia entre dans leur vie. Pedro, lui, avait besoin d’une application bancaire pour l’aider à mettre de l’ordre dans ses finances et mieux gérer son argent. 

« Je n’ai jamais vraiment fait attention à mes finances et j’aime bien sortir. Résultat : j’étais souvent à découvert. Quand j’ai changé de job l’année dernière, je suis passé par une phase de chômage de plusieurs mois qui n’a fait qu’empirer la situation. C’est à ce moment-là que j’ai pris conscience qu’il fallait que je fasse quelque chose, il fallait que cela s’arrête ».

Pedro s’est alors mis en quête de l’application bancaire qui pourrait lui permettre de reprendre le contrôle sur ses finances. Il a passé en revue toutes les applications mobiles, banques en ligne et autres neobanques sur Internet mais c’est finalement une story sur Instagram qui parlait des enveloppes Lydia qui a été le déclic.

« Cela tombait bien car j’avais déjà un compte Lydia depuis des années mais je ne m’en étais jamais vraiment servi. J’ai dû faire un remboursement à un ami, il y a longtemps. Je l’avais presque oublié. » Dès qu’il s’est mis à utiliser Lydia pour ses dépenses courantes, les résultats ne se sont pas fait attendre. « C’est simple : dès le premier mois, je n’étais plus à découvert ».

En complément de sa banque traditionnelle

Entre-temps, Pedro a retrouvé un travail et ses rentrées d’argent sont nettement plus importantes. Mais cela ne l’empêche pas de garder ses bonnes habitudes de gestion avec son app Lydia, qu’il utilise en complément de sa banque traditionnelle. Chaque mois, il perçoit son salaire sur celle-ci et y laisse seulement de quoi payer son loyer. Tout le reste est transféré sur son compte Lydia et réparti en différents comptes d’un genre nouveau : les enveloppes Lydia.

Inspirées de la célèbre méthode des enveloppes, les enveloppes Lydia sont des comptes spécialement conçus pour aider à la bonne gestion des finances. Des comptes de paiement auxquels on va attribuer le budget de son choix (50 €, 100 €, 500 €…) ainsi qu’un poste de dépense (« Factures », « Courses », « Sorties »…). Une fois le compte alimenté, il suffit d’utiliser l’enveloppe comme n’importe quel compte sans craindre de dépasser le budget prévu. Et pour mettre de l’argent sur une enveloppe, il suffit de faire un « glisser-déposer » depuis son compte principal Lydia ou, encore mieux, de programmer un virement automatique à valider d’un clic.

En plus de son compte principal, sur lequel il réceptionne l’argent de venant de sa banque et dont il se sert aussi pour les petites dépenses du quotidien, Pedro a ainsi créé :

  • Une enveloppe « Alimentation » avec un budget défini de 200 € pour faire les courses du mois ;

  • Une enveloppe « Sorties » avec un budget de 100 € pour les sorties entre amis ;

  • Une enveloppe de 200 € pour ses achats de cigarettes…

« Je le sais : j’ai besoin de limites. Du coup, avec les enveloppes, j’arrive facilement à respecter mon budget. En plus, cela m’oblige à réfléchir à mes dépenses et à surveiller mes comptes pour ne pas atteindre le plafond le 15 du mois ». 

Le fait d’utiliser les enveloppes Lydia pour ne plus être à découvert a fait prendre à Pedro de bonnes habitudes de gestion pour ses finances. Il a ainsi ouvert deux comptes de paiement plus classiques, en complément, qu’il alimente tous les mois : un pour se constituer une épargne d’urgence en cas de coup dur nommé « Fonds d’urgence » et un autre, « Maintenance », pour l’entretien de sa voiture. Chez Lydia, on peut ouvrir autant de comptes et de tirelires que l’on souhaite, en un instant et gratuitement. Alors pourquoi se priverait-il ? Mais ce n’est pas tout.

Des tirelires à objectif pour financer ses projets

Avec ses problèmes de découvert, Pedro n’envisageait pas à l’époque pouvoir mettre de l’argent de côté pour financer un projet. Désormais, avec un salaire plus conséquent et une meilleure gestion de ses finances, il arrive à se dégager un petit pécule tous les mois, qu’il prend soin de placer sur deux tirelires à objectif Lydia : une tirelire « Mykonos » pour ses prochaines vacances et une autre pour se constituer un apport en vue d’un achat immobilier. 

Les tirelires à objectifs sont également des comptes Lydia, similaires aux enveloppes : on lui donne un nom, on lui attribue un montant et le compte est prêt. La différence ? Le montant de la tirelire n’est pas le plafond à ne pas dépasser, mais la somme à atteindre. Et une barre de progression permet de voir son avancement en temps réel. Très pratique pour atteindre ses objectifs d’épargne.

« J’utilise aussi un peu les graphiques pour voir mon rythme de dépenses mais je ne les trouve pas assez personnalisables. Du coup, j’utilise encore un fichier Excel à côté. C’est moins joli que les enveloppes, mais ça aide. Par contre, les tirelires avec leur barre de progression, c’est vraiment top. En un clin d’œil, on voit comment évolue son épargne et si l’on se rapproche du but. On a un vrai sentiment de progression et ça m’aide à tenir mes bonnes résolutions ».

Retrouvez toutes les informations à connaître sur les enveloppes Lydia ou découvrez le témoignage d’Anthony qui gère facilement ses finances grâce aux différents comptes Lydia.

Vous pourriez aimer