Comment mettre de l’ordre dans ses finances ?

Comment mettre de l’ordre dans ses finances ?

L’incertitude liée à l’argent peut être une vraie source de stress. Ne pas savoir exactement ce que l’on a sur son compte, se demander en permanence si l’on ne va pas se retrouver à découvert à la fin du mois ou si l’on va arriver à mettre de l’argent de côté…

Dans les pays anglo-saxons — où l’on parle beaucoup plus facilement d’argent qu’en France — ce mal a même un nom : la « financial anxiety » ou anxiété financière. Heureusement, si l’on a théorisé ce phénomène outre-Atlantique, on a également trouvé une méthode pour le combattre. Cela s’appelle « Declutter your finances », que l’on peut traduire par « désencombrer ses finances », « mettre de l’ordre dans ses finances ». Ou comment mieux organiser ses finances pour se libérer l’esprit et se simplifier la vie. Voici comment Sumeria peut vous y aider.

Mis à jour le 21 mai 2024

Il existe désormais deux applications mobiles. Sumeria, qui regroupe tous les services bancaires historiques de Lydia (compte courant, carte Visa, comptes « enveloppes » – désormais appelés comptes « budget » – , prêts express, investissement, remboursements, cagnottes…) et une autre application, simplement appelée Lydia, pour ceux qui souhaitent utiliser uniquement les remboursements entre amis et les cagnottes en ligne.

Mettre de l’ordre dans ses finances en établissant un budget

La première chose à faire pour désencombrer ses finances et mieux les organiser est d’établir un budget. Oui, cela n’a pas l’air très amusant dit comme cela et l’on imagine la tâche rébarbative, voire pouvant faire un peu peur. Pourtant, établir un budget prend beaucoup moins de temps que ce que l’on pourrait penser et c’est finalement assez simple. 

Sur le support de son choix (fichier Excel, carnet…), il suffit de mettre clairement, par écrit, les revenus dont on dispose chaque mois ainsi que toutes ses dépenses classées en trois catégories : 

  • Les dépenses incontournables comme le loyer, les factures d’eau, de gaz ou d’électricité, les assurances et autres remboursements d’emprunts. Ces dépenses fixes sont déterminantes, car vous ne pouvez pas y échapper ou agir facilement pour les réduire.

  • Les dépenses du quotidien (mais qui restent nécessaires) comme les courses ou l’essence. Ces dépenses sont également très importantes, mais l’on a néanmoins plus de possibilités de les réduire. 

  • Les dépenses occasionnelles comme les loisirs, les sorties, l’équipement de la maison ou encore les vêtements qui peuvent être facilement reportées dans le temps, réduites, voire temporairement supprimées.

Comparez ensuite votre rythme de dépenses à vos rentrées d’argent mensuelles. Peut-être que vous vous rendrez compte que vous dépensez moins que ce que vous gagnez. Et c’est une bonne chose. À l’inverse, vous constaterez que le montant de vos dépenses dépasse celui de vos revenus et qu’il est nécessaire d’agir. Dans tous les cas, vous saurez ce qu’il en est précisément de votre situation financière. Vous ne serez plus dans le flou. Ce qui constitue un premier pas vers une bonne organisation de ses finances personnelles. 

De plus, les bénéfices d’établir un budget sont nombreux et pour certains immédiats : 

  • C’est un premier pas vers l’éducation financière : c’est-à-dire, selon la définition de l’OCDE, « le processus par lequel des consommateurs acquièrent (…) les compétences et la confiance nécessaire pour (…) améliorer leur bien-être financier. » ;

  • Cela permet de réduire l’anxiété liée à l’argent : lorsque l’on se rend enfin maître de ses finances, on évite les mauvaises surprises qui peuvent provoquer une angoisse à chaque paiement ou chaque réception de facture et on culpabilise beaucoup moins lors des dépenses pour le plaisir ;

  • Cela permet également de mieux dépenser son argent : on comprend mieux ses habitudes de consommation et on peut les corriger au besoin, on peut plus facilement mettre de l’argent de côté, on peut estimer le temps qu’il faut pour atteindre ses objectifs d’épargne ou rembourser ses dettes…

  • On améliore son rapport à l’argent : et potentiellement avec son conjoint ou ses colocataires ! Faire l’autruche sur les questions financières lorsque l’on est seul est déjà problématique, alors lorsque l’on vit en couple — a fortiori avec des enfants — ou en colocation, cela peut vite dégrader une relation.

En clair, faire un budget est simple, rapide, cela peut même être ludique et c’est la première étape incontournable à une meilleure gestion de ses finances personnelles.

Mettre de l’ordre dans ses finances en se posant les bonnes questions

Avant de commencer à prendre des décisions qui peuvent être radicales, il est nécessaire de se poser un instant devant son budget nouvellement établi et d’évaluer la situation.

Où en êtes-vous ? Vos rentrées d’argent sont-elles supérieures à vos dépenses ou vous trouvez-vous dans la situation inverse ? De manière générale, êtes-vous juste un peu en retard dans le règlement de vos factures ou tellement débordé que vous appréhendez de consulter vos relevés bancaires ? Souhaitez-vous mieux gérer vos finances pour éviter d’être à découvert ou pour financer un projet à plus ou moins long terme ?

Faire le point sur sa situation financière, sans se voiler la face, n’est pas forcément facile. Et un tel examen de ses finances, presque un examen de conscience, peut parfois provoquer des sentiments divers comme la culpabilité de dépenser plus que ce que l’on gagne, une certaine honte à ne pas gagner assez d’argent ou encore l’impression que la situation est insoluble. Il est pourtant important d’affronter la situation et de surmonter ses sentiments négatifs.

D’une part, parce qu’il est toujours possible, avec la bonne méthode et les bons outils, d’améliorer sa situation. Ensuite, parce que ce n’est qu’à ce moment-là que l’on parviendra à désencombrer ses finances et à se libérer l’esprit sur les questions d’argent.

Désencombrer ses finances en se fixant des objectifs

Tous les experts en gestion de finances personnelles s’accordent sur un point : pour améliorer la gestion de son argent, il est important de se fixer des objectifs clairs — et surtout atteignables — en fonction de ses revenus et du temps que l’on veut y consacrer. Il est clair qu’en gagnant 1 200 € par mois, par exemple, il est ainsi peu raisonnable d’imaginer mettre 10 000 € de côté dès la première année.

Mais ce n’est pas grave : peu importe le montant que l’on arrive à mettre de côté chaque semaine ou chaque mois, se fixer des objectifs financiers permet de donner une direction, des jalons et un sens à ses efforts. Et d’arriver à se créer un petit pécule. Se lancer tête baissée dans une course effrénée aux économies, en rognant sur toutes les dépenses, avec pour seul mot d’ordre de mettre le maximum d’argent de côté, sans un objectif bien précis et des délais raisonnables est le meilleur moyen de se décourager et d’abandonner en cours de route.

Mieux : pour se faciliter la tâche, on peut diviser son objectif d’épargne final en plusieurs petits objectifs sous forme d’étapes. Une sorte de feuille de route. Par exemple : vous souhaitez faire un voyage au soleil à la fin de l’année et cela va coûter 1 500 €. Plutôt que se lancer dans un grand plan d’économies afin d’atteindre la somme finale, il est judicieux de diviser cette somme en trois objectifs plus petits. Par exemple : 

  • Objectif N° 1 : 400 € pour les billets d’avion
  • Objectif N° 2 : 800 € pour l’hôtel all inclusive
  • Objectif N° 3 : 300 € pour les activités sur place

Diviser son projet en plusieurs objectifs permet ainsi de progresser étape par étape, en apportant chaque fois un sentiment d’accomplissement qui aide à persévérer dans son entreprise. 

C’est d’ailleurs pour vous aider dans vos objectifs d’épargne que nous avons créé les tirelires à objectif. Des comptes secondaires ouverts en un instant qui permettent de mettre de l’argent de côté et de suivre précisément l’évolution du montant via une barre de progression. Il suffit de créer le compte, de lui attribuer un nom et une somme à atteindre et le tour est joué. 

Comme n’importe quel autre compte Sumeria, vous pouvez y ajouter des bénéficiaires, y lier une carte de paiement pour pouvoir utiliser l’argent directement depuis la tirelire et cette dernière bénéficie de son propre IBAN et ses propres relevés de compte. Et vous pouvez en créer autant que vous le souhaitez.

Mieux organiser ses finances grâce aux méthodes de gestion 

Il faudra probablement en essayer plusieurs avant de trouver celle qui vous convient le mieux, mais utiliser des méthodes de gestion qui ont fait leurs preuves est un très bon moyen de mettre de l’ordre dans ses finances et d’atteindre ses objectifs d’épargne. Et cela tombe bien, ces méthodes de gestion de finances personnelles se trouvent facilement partout : dans les livres des experts sur le sujet, sur Internet et dans les vidéos des influencers finances — les finfluencers — sur les réseaux sociaux.

Parmi toutes les méthodes existantes, trois nous semblent particulièrement efficaces : 

  • La méthode des enveloppes : ce n’est pas la première fois que nous évoquons cette méthode de gestion des finances personnelles très populaire aux États-Unis et qui est de plus en plus répandue dans l’Hexagone depuis quelques années. Le principe consiste à cloisonner son budget en différentes enveloppes avec chacun un budget (épargne, courses, factures, loisirs…) et un montant bien défini. Chaque mois, on répartit son argent entre ces différentes enveloppes et pour chaque enveloppe, on ne dépense que le budget que l’on y a alloué. À la fin du mois, s’il reste de l’argent sur l’enveloppe « courses », par exemple, cela signifie que l’on peut en ajuster le montant pour le mois prochain et allouer l’argent « en trop » à une autre enveloppe.

  • La règle du « 50/30/20 » : autre méthode très populaire, le « 50/30/20 » consiste à diviser ses revenus en trois catégories. 50 % des revenus pour les dépenses essentielles (loyer, factures, alimentation…), 30 % pour les achats « plaisir » (vacances, sorties, shopping…) et 20 % pour mettre de côté ou payer ses dettes. À la fin du mois, on regarde si l’on a respecté les trois budgets. Et si l’on dépasse l’un des trois budgets, on ajuste pour respecter l’équilibre et les limites du budget global (mettre moins d’argent de côté, changer de fournisseur pour alléger certaines factures, freiner un peu sur les sorties…).

  • La méthode du « budget base zéro » : un concept très simple mais efficace qui demande de diviser ses revenus et de les allouer à une catégorie de dépenses spécifique (courses, épargne, remboursement de dette, vacances…), de sorte que le total des revenus moins le total des dépenses soit égal à zéro. Autrement dit, chaque euro a un objectif, un rôle bien précis et il n’y a pas d’argent « flottant » à la fin du mois qui pourrait être gaspillé en dépenses inutiles ou non planifiées.

Là encore, Sumeria s’est inspiré des meilleures méthodes de gestion de finances personnelles pour vous fournir les outils pour mieux gérer votre budget avec, en tête, les comptes budget. Le même principe que les enveloppes mais directement dans l’app Sumeria. Chaque mois, il suffit de répartir ses revenus entre ses diverses enveloppes (« Courses », « Factures », « Épargne »…) et une fois l’enveloppe créée et approvisionnée du montant défini à l’avance, il n’y a plus qu’à dépenser l’argent sans craindre de dépasser le budget prévu. 

Et pour ceux qui préfèrent la méthode du « 50/30/20 » (ou mieux qui voudraient combiner les deux méthodes), nous avons intégré un calculateur de budget sur notre site Internet pour vous aider à mieux définir vos différents budgets grâce à cette méthode.

Mieux gérer ses finances en automatisant ses mouvements d’argent.

L’un des moyens les plus efficaces de simplifier quelque chose est de l’automatiser. Et bien, pour les finances personnelles, c’est pareil. Une fois que vous avez établi votre budget et choisi la méthode de gestion qui vous convient le mieux, il vous suffit d’automatiser tous les versements qui iront tous les mois sur chaque poste de dépense bien défini. Vous réduisez ainsi le stress et l’incertitude liés à certaines dépenses contraignantes mais indispensables et, surtout, vous gagnez du temps.

Là encore, avec Sumeria, c’est extrêmement facile : vous pouvez programmer des versements récurrents sur les comptes, enveloppes virtuelles ou tirelires à objectif de votre choix pour être sûr que tous vos postes de dépenses sont bien pourvus. Chaque début de mois, vous recevez une ou plusieurs notifications (en fonction du nombre d’enveloppes ou de sous-comptes alloués à vos différents budgets) et il vous suffit d’un clic pour verser la somme programmée sur le compte. C’est facile, c’est instantané et vous n’avez plus à y penser.

Désencombrer ses finances en traquant les petites dépenses inutiles

On pourrait penser que seules les grosses dépenses peuvent nous mettre dans une situation financière difficile. C’est faux : les petites dépenses anodines, pas toujours justifiées et qui échappent à notre vigilance peuvent tout autant grever notre budget. Ces dernières s’additionnent vite — d’autant qu’elles passent souvent sous les radars — et peuvent représenter une belle somme à la fin de l’année.

Frais bancaires alors que l’on pourrait bénéficier d’un compte courant gratuit, abonnements prélevés tous les mois pour des services dont on n’a plus vraiment besoin, dépenses pour des sorties que l’on pourrait réduire sans que cela nuise à son bonheur… Faire la chasse aux petites dépenses est un excellent moyen de mettre de l’ordre dans ses finances et de faire, logiquement, des économies. Si la dépense ne répond pas à un besoin immédiat ou si elle ne provoque pas cette petite étincelle de bonheur, alors vous pouvez la supprimer sans crainte.

Encore faut-il pouvoir les déceler facilement. Cela tombe bien : avec son interface claire et lisible, son champ de recherche pratique et ses graphiques de suivi des dépenses, Sumeria propose tous les outils pour traquer les dépenses dont on peut aisément se passer et, de manière générale, surveiller efficacement tous les mouvements d’argent sur son compte.

Organiser ses finances en partageant les conseils et les méthodes de gestion

La gestion des finances personnelles est devenue un sujet en vogue ces dernières années. Renseignez-vous sur le sujet, parlez-en à vos amis, échangez sur des forums sur la manière dont vous gérez votre argent, partagez votre expérience, vos bonnes pratiques et vos astuces. En retour, vous glanerez de nouveaux conseils sur l’éducation financière et, surtout, vous vous sentirez moins seul sur le sujet.

Mieux gérer ses finances en se fixant un rendez-vous régulier avec l’argent

Enfin, l’un des meilleurs moyens pour mieux organiser ses finances est de se fixer un rendez-vous (idéalement chaque semaine mais cela peut aussi être chaque mois) avec ses finances. Pour passer en revue ses revenus, ses dépenses, voir comment évoluent ses objectifs d’épargne… Cela permet ainsi de rester impliqué dans son entreprise de mettre de l’ordre dans ses finances. Idéalement, faites-en un bon moment autour d’un café par exemple et posez-vous tranquillement pour apprécier les progrès déjà accomplis ou mesurer les efforts qu’il reste à faire. Dans tous les cas, ça ne peut être que bénéfique.

Vous pourriez aimer