Compte commun ou compte joint : quel est le mieux pour un couple non marié ?

Compte commun ou compte joint : quel est le mieux pour un couple non marié ?

Quand on parle de couple et d’argent, on pense immédiatement au compte joint. Et c’est bien normal : ce compte bancaire destiné aux dépenses de la vie à deux – et proposé par toutes les banques – connaît un succès jamais démenti, si bien que 63 % des couples mariés en France en possèdent un. 

Mais pour les couples non mariés, est-ce la meilleure solution ? Quelle est la différence entre compte joint et compte commun ? Faut-il faire compte commun ou compte séparé ? Lydia fait le point.

Faut-il faire compte commun ou compte séparé ?

L’idéal est d’avoir un compte commun pour les dépenses du couple (loyer, factures, courses…) en plus d’un compte courant personnel. Bien sûr, chaque couple aura sa préférence quant à la manière de gérer son argent et certains préfèreront tout mettre en commun quand d’autres fonctionneront avec deux comptes séparés. Mais selon nous, le fait d’avoir un compte commun en complément de son compte courant n’a que des avantages : 

  • Le compte commun permet de gérer facilement les dépenses du couple sans avoir besoin de payer ou de se faire des virements à tour de rôle.

  • Il permet de suivre en toute transparence l’état des finances du couple et encourage les deux conjoints à s’impliquer dans sa gestion.

  • Grâce à leurs comptes courants respectifs, les deux conjoints conservent leur autonomie financière pour leurs achats personnels mais également en cas de séparation.

L’argent au sein du couple étant un sujet aussi sensible qu’important, il est donc nécessaire d’en parler sereinement le plus tôt possible et de choisir le compte partagé qui convient le mieux. Car un compte joint et un compte commun, ce n’est pas tout à fait la même chose.

Quelle est la différence entre un compte joint et un compte commun ?

Principalement, le fait qu’un compte joint est, littéralement, un compte bancaire – contrairement au compte commun – et qu’il impose aux titulaires un devoir de solidarité. 

Cela signifie qu’en cas de découvert non autorisé (ou trop long) ou d’incident de paiement, la banque pourra s’adresser à n’importe lequel des conjoints sans distinction pour régulariser la situation, même si celui-ci n’est pas à l’origine de l’incident de paiement. 

Cette condition est spécifiée dans la convention de compte que signent les bénéficiaires à l’ouverture du compte. Pour éviter cela, il est toujours possible de transformer le compte joint classique en compte indivis. Dans ce cas, chaque action sur le compte doit être approuvée par tous les titulaires.

Pour le reste, un compte joint et un compte commun sont extrêmement similaires : 

  • Ce sont des comptes pour gérer les dépenses de la vie à plusieurs disposant de leur propre IBAN pour gérer les virements et les prélèvements ;

  • Ils ne sont pas limités à deux personnes : on peut très bien ouvrir un compte commun ou un compte joint à cinq, par exemple ;

  • Pas besoin d’être mariés : un couple en concubinage ou pacsé, des amis ou les membres d’une même famille peuvent ouvrir un compte joint ou un compte commun ;

  • Il n’y a pas non plus d’obligation de vivre sous le même toit. Attention néanmoins, dans le cas du compte joint, il faudra donner une adresse commune pour l’envoi des courriers liés au compte (relevés de compte, chéquier etc.) ;

  • Tous les deux mettent à la disposition des cotitulaires un ou plusieurs moyens de paiements pour utiliser l’argent du compte, a minima une carte de paiement pour régler et retirer au distributeur.

En résumé, le compte joint et le compte commun se ressemblent beaucoup mais la plus grande souplesse du simple compte commun fait de lui un choix plus judicieux pour les couples non mariés.

Le compte commun pour les couples non mariés : quels avantages ?

Plus de simplicité, plus de flexibilité et moins de contraintes : voilà les principaux avantages du compte commun par rapport au compte joint bancaire.

Un compte joint, c’est un contrat signé entre la banque et les titulaires du compte, avec des droits mais également des devoirs (notamment de solidarité, comme évoqué plus haut). C’est donc un engagement. Et pour les couples non mariés (par choix ou parce que la relation est encore récente), cette forme d’engagement peut être rédhibitoire. 

De plus, si le compte joint impose une obligation de solidarité tout au long de son utilisation, sa clôture est elle aussi plus contraignante, notamment en cas de séparation. Même séparés ou en instance de séparation, l’obligation de solidarité demeure et, en cas de séparation dans un contexte houleux, l’un des conjoints peut vider le compte joint ou créer un découvert que l’autre titulaire devra également combler. 

Pour éviter ce genre de mauvaise surprise, il faut alors faire une demande de désolidarisation afin que chacun action sur le compte (retrait, paiement, prélèvement…) soit validée par les deux titulaires, transformant le compte joint en compte indivis. Ensuite, si l’un des conjoints refuse de clôturer le compte, il faut faire une autre demande pour se « disjoindre » du compte. Celui-ci devient alors un compte personnel pour le conjoint qui reste titulaire. Enfin, dernier cas : si les deux conjoints sont d’accord pour clôturer le compte, il faut en faire la demande par courrier recommandé en fournissant une copie de la pièce d’identité, un RIB et tous les moyens de paiements (carte bancaire, chéquier) liés au compte.

Pour les couples non mariés qui n’ont pas forcément envie de s’engager plus qu’ils ne le font déjà ou qui se posent encore des questions sur la longévité de leur relation, ces arguments peuvent être déterminants. Plus simple à ouvrir, plus facile à clôturer et sans engagement : au final, un simple compte commun est nettement moins contraignant pour les couples non mariés… mais également les couples mariés.

Le compte joint selon Lydia

Et pour tous les couples, mariés ou non – et tout particulièrement les jeunes couples qui n’ont encore jamais eu de compte partagé – Lydia propose un compte commun ouvert en 2 minutes directement depuis l’app, qui se clôture tout aussi vite, sans papiers à signer ni obligation de solidarité. Ainsi, pas besoin de prendre rendez-vous à la banque et de se déplacer avec son conjoint pour signer une convention de compte. En résumé, un compte joint… sans les contraintes du compte joint.

Pour autant, le compte joint Lydia n’a rien à envier au compte joint classique que l’on peut trouver dans une banque. C’est un vrai compte commun, avec son propre IBAN pour gérer toutes ses rentrées d’argent (comme son salaire) et ses prélèvements comme les factures ou le loyer. Il propose en plus deux cartes de paiement au design original, les cartes Duo, pour payer en ligne comme en magasin et retirer dans le monde entier sans frais.

Et pour gérer à deux, en toute transparence, les finances du couple, vous bénéficiez d’une interface claire et intuitive qui comprend : 

  • Un graphique de suivi des dépenses pour visualiser en un instant les dépenses réalisées en carte Lydia et leur évolution sur les 5 dernières semaines ou les 5 derniers mois, au choix. Vous savez immédiatement si vous dépensez plus ou moins que d’habitude.

  • Des comptes secondaires « enveloppes » pour répartir l’argent du couple en plusieurs budgets bien définis. « Alimentation », « Loisirs », « Shopping », « Factures »… Il suffit de créer une enveloppe pour chaque budget de la vie quotidienne et de définir le montant à lui attribuer. Vous pouvez également automatiser la répartition de l’argent entre ses différentes enveloppes.

  • Des widgets pour vérifier le solde de votre compte Lydia sans avoir besoin d’ouvrir votre application Lydia.

  • Des alertes pour être alerté en temps réel de chaque mouvement d’argent sur le compte commun.

  • La possibilité de programmer des virements récurrents pour alimenter automatiquement votre compte commun Lydia.

Pour bénéficier de tous ces services, il suffit de télécharger gratuitement l’application et de créer son compte en deux minutes. Vous avez alors le choix parmi les différentes versions payantes de Lydia : 

  • Lydia+ : un compte courant pratique et innovant qui réunit de nombreux services financiers. Lydia+ débloque ainsi un compte d’investissement, une solution d’épargne rémunérée à 2 %, des micro-crédits, des outils de gestion de budget et des programmes de fidélité (cashback, ticket à gratter).
  • Lydia Green+ : le compte courant sans compromis qui ne finance que des projets qui font du bien. Avec Lydia Green+, vous bénéficiez de tous les services de Lydia+, d’un service client par téléphone et l’argent présent sur vos comptes Lydia permettra de créer et d’accompagner des projets à plus-value écologique, sociale et culturelle.
  • Lydia Black+ : le compte courant le plus complet avec une carte Visa noire, des plafonds de paiements étendus, toutes les fonctionnalités de l’application mais également des services exclusifs avec un service de conciergerie et des assurances voyages.

Vous aurez alors accès à tous les services Lydia, sans contraintes. Le compte commun, quant à lui, est sans frais de tenue de compte.

Aidez-nous à créer le type de banque que vous avez envie d'utiliser
Se connecter